Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Presqu'île Immobilier, Agence immobilière LYON 69002

L'actualité de CENTURY 21 Presqu'île Immobilier

Le printemps

Publiée le 20/02/2013

Il y a deux semaines, du haut d'un magnifique et majestueux platane situé le long de la place Bellecour, un merle noir à bec jaune chantait à tue-tête. La résonnance de son chant, en l'absence de pétarades, offrait aux oreilles des passants un air de fête et de réjouissance. Son sifflement laissait un écho agréable planer sur l'étendue de la place. Il fallait tout de même un moment pour réaliser quel était ce son mélodieux. La longueur de l'hiver nous a fait oublier cette harmonie renaissante, ce délice sensoriel, cette joie infinie qui resurgit telle une source limpide.

Il y a une semaine, c'est au tour d'une mésange, douce, tout enveloppée de soies, charbonnière, mêlant les jaunes aux bruns et noirs. Ses trilles s'envolaient en même temps qu'elle, s'accrochant aux arbres, semées à la volée dans l'espace encore vierge de feuillages et de fleurs. La grande fête du printemps, déja annoncée, prenait forme. Le Grand Chef d'Orchestre, tappant de sa baguette le bord de son pupitre, a commençé sa mise en place, sa répétition générale, et le merle, tel le hautbois a inauguré le spectacle que chacun attend : l'arrivée du printemps. La mésange poursuivait.

La pie espiègle et voleuse me l'a confirmé, pas plus tard qu'hier, quand je l'ai vue s'installer dans un marronnier devant la grande poste. Avec une infinie patience, telle une brodeuse, elle maniait ses brindilles avec minutie pour confectionner son nid, haut perché. Sa compagne virevoltait alentour, en quête d'autres branches, et leurs cris stridents se laissaient entendre malgré la cacaphonie de la circulation.

Tout est en place : les premiers oiseaux sont prêts et tous les bulbes plantés dans les nouveaux parterres botaniques du mail sud de la place bellecour commencent de pointer le bout de leurs tiges florales.

Il ne manque qu'un coup de baguette, que le coup d'envoi de la fête, que la lueur un peu plus chaude du soleil pour lancer cette renaissance tant attendue : l'arrivée du printemps.

La place Bellecour continue de nous livrer ses secrets, au quotidien, pour notre plus grand plaisir.

 

La chronique de Bellecour

Bruno GATTET

Notre actualité